Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2016

La Barrick Gold condamnée... mais cela suffit-il ?

Nous vous avions parlé l'année dernière de la "malédiction de l'or", en évoquant notamment les provinces de San Juan et La Rioja et les mines de Veladero et Pascua Lama. Le sujet a refait surface dans l'actualité ces dernières semaines, puisque début mars, le géant minier canadien Barrick Gold a été condamné à une amende de 145 millions de pesos, et 9 de ses dirigeants locaux ont été condamnés pour négligence. Le motif : la fuite en septembre 2015 de plus d'un million de tonnes d'eau contaminée au cyanure dans les eaux des fleuves environnant la mine de Veladero.

danger cyanure.gif

Lire la suite

31/03/2016

Lire "La disparue de San Juan", de Philippe Broussard

Une fois n’est pas coutume, voici une recommandation de lecture. Dans le contexte de commémoration des 40 ans de la dictature, nous vous invitons à lire l’ouvrage de Philippe Broussard, consacrée à la jeune franco-argentine, Marie-Anne Erize, disparue en 1976.

la-disparue-de-san-juan.jpg

Lire la suite

27/03/2016

Il y a 40 ans... la dictature en Argentine

Ce jeudi 24 mars, l'Argentine célébrait un triste anniversaire, celui des 40 ans de la dictature. De 1976 à 1983, une junte militaire gouverna le pays et marqua de la manière la plus sinistre l'histoire argentine. 15 000 fusillés, 30 000 "desaparecidos", 500 bébés enlevés... 

Alors qu'Obama et Macri lançaient symboliquement des fleurs blanches dans le Rio de la Plata au Parque de la Memoria, une foule innombrable se réunissaient dans le Centre pour commémorer le jour de la mémoire et crier une fois de plus "Nunca mas".

montoneros,rodolfo walsh,dictature argentine,dictature militaire
Dia de la Memoria - 24 mars 2016 (photo : Isabelle Laumonier)

Lire la suite

21/01/2016

Si tu vois le futur, dis lui de ne pas venir

Alors que Mauricio Macri est arrivé aujourd’hui à Davos où sont attendues avec impatience ses interventions, je vous livre ici la traduction d’un article de Jorge Beinstein et Horacio Rovelli (économistes argentins) paru dans “Resumen Latinoamericano” le 18 janvier 2016. Ces deux économistes engagés à gauche livrent un panorama peu reluisant de l’avenir de l’Argentine. On aimerait penser que leur discours est celui d’oiseaux de mauvais augure, mais certains de leurs arguments semblent implacables.

Pour contrebalancer cette opinion, je publierai prochainement un article d’économistes favorables au gouvernement.

 

mauricio macri,président argentin,économie argentine,décret d'urgence,dévaluation,inflation,argentine,crise de gouvernabilité,crise argentine,récession argentine

Lire la suite

29/11/2015

Un jour de pluie au MALBA

Il faut bien l'avouer, l'art moderne nous laisse parfois interloqué... Vendredi dernier, alors que les Porteños se réveillaient sous la flotte en se demandant comment ils allaient donc pouvoir profiter de leur jour férié, une option évidente s'imposait : faire un tour au musée ! Combien les musées doivent apprécier les jours de pluie à Buenos Aires ;-)

L'auteur du blog ne fit pas exception à la règle, et emmena une amie française de passage au MALBA, le musée d'art latino-américain de Buenos Aires, qui se dédié principalement à l'art moderne. Si certaines expositions temporaires du MALBA font un carton de par leur qualité et la renommée des artistes (Julio Le Parc, Yayoi Kusama, Leon Ferrari...), celles visibles en ce moment présentent un niveau d'accessibilité bien moindre. Difficile de savoir si l'on est vraiment incapable soi-même de comprendre ce que l'artiste veut dire, ou si ce que l'artiste dit résonne un peu pour nous comme un "n'importe quoi". 

Quelques oeuvres de Francis Alÿs (expo "Récit d'une négociation") nous ont sortis de notre torpeur, tandis que l'Ere métabolique, exposition autour de l'Oeuf de Federico Manuel Peralta nous laissait dans un état de perplexité absolue !

francis-alys-affiche expo.jpg
Affiche de l'Expo "Récit d'une négociation" - Francis Alÿs (MALBA)

 

 

 

Lire la suite

23/11/2015

Mauricio Macri, nouveau président argentin

Macri nouveau président argentin.jpg

 

Hier soir, l'Argentine à une faible majorité, a décidé de tourner la page du kirchnérisme. Avec à peine 51,5% des voix, Mauricio Macri, ancien maire de Buenos Aires, a été élu président et prendra ses fonctions le 10 décembre.

C'est surtout son programme économique qui va être scruté avec attention. La méga-dévaluation dont parlait Daniel Scioli va-t-elle avoir lieu ? L'inflation va-t-elle s'envoler ? 500 000 emplois sont-ils réellement en péril comme le disait cette semaine le quotidien Pagina 12 ?

Ce qui est certain, c'est que compte tenu de cette victoire sur le fil, Macri se devra de composer sinon avec l'opposition kirchnériste, du moins avec les autres partis, en particulier celui de Sergio Massa.