UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2016

Lire "La disparue de San Juan", de Philippe Broussard

Une fois n’est pas coutume, voici une recommandation de lecture. Dans le contexte de commémoration des 40 ans de la dictature, nous vous invitons à lire l’ouvrage de Philippe Broussard, consacrée à la jeune franco-argentine, Marie-Anne Erize, disparue en 1976.

la-disparue-de-san-juan.jpg


A travers ce destin fort et singulier, on découvre comment les années de terreur se mirent en place en Argentine. Marie-Anne Erize, née en Argentine de parents français, suivit une trajectoire hors du commun. Née dans la pampa, élevée à Missiones au sein d’une famille catholique, elle s’implique dès l’arrivée de sa famille à Buenos Aires dans la villa de Bajo Belgrano. Très sensible au sort des plus démunis, elle intègre à partir de 1970 les Montoneros et sera présente lors du massacre d’Ezeiza, le jour du retour d’exil de Peron.

Mais parallèlement, Marie-Anne Erize mènera aussi une carrière de top-model qui l’amènera à fréquenter toute la jet-set porteña, et à faire la couverture de nombreux magazines ; elle fréquentera également les musiciens Georges Moustaki, Paco de Lucia y Joan Manuel Serrat.

Finalement, elle décide de laisser tomber les feux de la rampe pour se consacrer à son engagement politico-social. En 1976, lorsque les militaires prennent le pouvoir, elle est la compagne d’un Montonero, avec qui elle fuit à Mendoza. En octobre de cette même année, elle est séquestrée à San Juan et ne sera plus jamais revue vivante.

 

Marie Anne Erize disparue dictature argentine.jpg

L’enquête de Philippe Broussard, émaillée de sa correspondance avec la mère de la disparue, est passionnante. C’est la « petite histoire » avec tous ses détails intimes et personnels, qui vient donner vie à la grande Histoire.

 

[Jorge Antonio Olivera a été déclaré coupable de l'enlèvement de Marie-Anne Erize en 2013, et condamné à la prison à perpétuité. 3 semaines après le verdict, il réussit à s'échapper. A ce jour, il n'a toujours pas été retrouvé...]

 

Les commentaires sont fermés.