UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2016

Buenos Aires et la traite des blanches, vues par Albert Londres

D’Albert Londres, on connaît bien sûr les cinglants réquisitoires contre les bagnes guyanais. Mais ce génial journaliste connut également un succès retentissant en 1927, lorsqu’il publia une longue enquête consacrée à la prostitution à Buenos Aires, sous le titre "Le chemin de Buenos Aires".

Mais pourquoi donc s’intéressa-t-il à ce « phénomène » ? Tout simplement parce qu’à l’entre-deux-guerres, nombreuses furent les Françaises entraînées par des maquereaux pour s’établir sur les rives du Rio de la Plata. Le journaliste livra du « milieu » un portrait drôle, percutant et invitant bien sûr à réfléchir sur la société dans laquelle il vivait.

Albert Londres.jpg
Portrait d'Albert Londres

Lire la suite

31/03/2016

Lire "La disparue de San Juan", de Philippe Broussard

Une fois n’est pas coutume, voici une recommandation de lecture. Dans le contexte de commémoration des 40 ans de la dictature, nous vous invitons à lire l’ouvrage de Philippe Broussard, consacrée à la jeune franco-argentine, Marie-Anne Erize, disparue en 1976.

la-disparue-de-san-juan.jpg

Lire la suite

08/08/2014

#114… Guido Montoya Carlotto

Certains événements ont le don de rendre espoir à tout à un peuple… Alors que l’Argentine se retrouve une nouvelle fois dans une situation économique et financière hautement compliquée, l’ « apparition » du petit-fils d’Estela de Carlotto, dirigeante historique des Grands-mères de la Place de Mai, a fait oublier les lendemains incertains en provoquant une véritable émotion collective.

C’est l’occasion de revenir sur un des faits marquants de la dictature militaire dans les années 1970 : les vols de bébés.

Estela Carlotto Grands Mères Place de Mai.jpg

Estela de Carlotto, lors de la conférence de presse
annonçant l'apparition du 114e petit-enfant recherché (
photo AFP)

 

Lire la suite

04/05/2014

Saint-Exupéry fait de la pub pour Aerolineas Argentinas…

Convoquer un héros de l’aviation et de la littérature mondiale pour vanter la qualité de ses services, voilà le pari 0 risque pris par Aerolineas Argentinas. La compagnie d’aviation argentine a lancé il y a peu une campagne de 3 spots de publicité TV, où l’on voit l’auteur du Petit Prince placé comme figure tutélaire de l’entreprise.

Tandis qu’un avion d’Aerolineas traverse le ciel, l’on entend des extraits de Vol de nuit. Vous vous demandez pourquoi diable Aerolineas a « récupéré » l’image de l’aviateur français ? Eh bien, elle est dans son bon droit ! Saint-Exupéry a en effet été directeur de ce qui allait devenir Aerolineas Argentinas.

 

 

Lire la suite

26/01/2014

Puerto Madero, la folie Menem

Un samedi, une flânerie tranquille le long des bassins de Puerto Madero. Les touristes et les Porteños (beaucoup de sportifs en rollers !) sont au rendez-vous. À la tombée de la nuit, bars et restaurants commencent à s’animer ; les flashs crépitent autour du Puente de la Mujer, de la frégate Sarmiento et des immeubles dignes du skyline new-yorkais.

Difficile d’imaginer aujourd’hui la polémique provoquée par la construction de Puerto Madero dans les années 90. Retour sur le projet pharaonique d’un président aujourd’hui honni.

Puerto Madero été.JPG

Lire la suite

15/11/2013

Le régiment de grenadiers à cheval de Buenos Aires

Samedi dernier, c’était la Nuit des Musées à Buenos Aires, l’occasion d’aller découvrir un ou des musées insolites… Mes pas m’ont ainsi conduite sur l’avenue Luis Maria Campos à la caserne du régiment de grenadiers à cheval (« Granaderos a caballo »), qui abrite un musée d’histoire militaire. Plongée à la découverte d’un régiment pas comme les autres créé par San Martin.

Regimiento Granaderos Noche de los Museos.JPG

Lire la suite