UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2015

Larreta ou Lousteau ? Le nouveau maire de Buenos Aires sera élu aujourd’hui

Après un premier tour qui a donné une très large avance au candidat du Pro, Horacio Larreta, la question qui se pose aujourd’hui est de savoir si le report des votes du Frente para la Victoria, du Front de Gauche et des électeurs de Zamora iront tous vers Lousteau.

Seule cette hypothèse permettrait à Martin Lousteau de renverser la tendance et de devenir maire (on dit ici chef de gouvernement)… Quant aux programmes pour la ville, on ne peut pas dire qu’on en ait beaucoup entendu parler !

Duel Larreta Lousteau.jpg
A gauche Horacion Larreta, à droite Martin Lousteau.
Source photo


Les candidats en présence

Larreta PRO.jpg

Horacio Larreta est le dauphin du chef de gouvernement actuel de Buenos Aires : Mauricio Macri. Pour rappel, la ville de Buenos Aires (Capital Federal) est aux mains de l’opposition depuis 2007. Car si le pays vote depuis désormais plus d’une décennie pour le kirchnérisme, la capitale argentine a elle pris un virage différent : l’arrivée du PRO au pouvoir avec Macri a marqué une vraie scission entre la capitale et le reste du pays.

Le PRO a notamment construit sa popularité sur la lutte contre l’insécurité et son anti-kirchnérisme farouche. Dans les mesures « positives » et visibles prises par le PRO, le public retient souvient :

-          des efforts pour améliorer la circulation dans la ville, avec la création des lignes de Metrobus

-          la création de pistes cyclables

-          une politique culturelle forte, avec de nombreux événements gratuits

-          des efforts pour améliorer la gestion des déchets, avec une politique de recyclage en développement.

Mais honnêtement tout ceci reste anecdotique, face à la diminution drastique des budgets pour l’éducation, pour les institutions sociales (hôpitaux publics, postes d’assistantes sociales…) ; la fermeture de nombreux lieux culturels alternatifs ; la lenteur de la construction des nouvelles stations de métro ; le non-traitement de la question des villas (question à régler conjointement avec le gouvernement, por supuesto) ; le développement du clientélisme…

Toutefois, face au ras-le-bol de la population porteña à l’égard du kirchnérisme (l’économie de l’Argentine est plus que complexe depuis 4 ans, inflation galopante, envol des devises au marché noir, importations bloquées, climat des affaires très dégradé, risque pays élevé… et ce, sans parler des très nombreux scandales qui éclaboussent la famille Kirchner), le vote PRO résulte en grande partie d’un vote de rejet de l’officialisme.

 

 

Affiche de campagne ECO Lousteau.jpg

Martin Lousteau représente quant à lui le front électoral ECO (Energie citoyenne organisée), résultat de l’union de plusieurs partis politiques (dont la fameuse UCR).

Cet homme politique de 45 ans a connu une trajectoire assez fulgurante puisqu’il a été nommé Ministre de l’Economie à l’âge de 37 ans, par une certaine Cristina Kirchner. Il ne resta que 4 mois en poste et s’éloigna ensuite du kirchnérisme.

Son programme promet un « changement de priorités » pour la ville : investir plus dans la santé, l’éducation, et la sécurité et moins dans la « publicité officielle ».

 

**

Vous vous demandez peut-être où est le candidat kirchnériste ? Il n’a tout simplement pas atteint ce second tour. Mariano Recalde, président de Aerolineas Argentinas, est arrivé 3e au premier tour de ces élections. On peut imaginer qu’une grande partie des électeurs du FpV préférera voter pour Lousteau, plutôt que de laisser voir Larreta triompher. Mais malgré tout, rien n’est moins sûr, les consignes de vote n’ont pas été très claires, et il est probable que de nombreux votes blancs sortent des urnes.

 

Une nouvelle victoire du PRO ne semble pas en tout cas représenter le gage d’un avenir meilleur pour la ville… mais renforcera Mauricio Macri dans ses ambitions présidentielles.

Les commentaires sont fermés.