UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2014

Inflation en Argentine sur le premier trimestre 2014

Cette semaine, l’INDEC –institut national des statistiques- a rendu publique son estimation du niveau d’inflation sur le mois de mars. Selon ses chiffres, l’inflation aurait légèrement régressé par rapport à janvier et février, pour s’établir à 2,6%. L’inflation trimestrielle atteindrait ainsi 10%. Lors de la présentation de ses résultats, le ministre de l'Economie, Axel Kicillof, a notamment souligné l’impact positif qu’aurait la campagne gouvernementale Precios Cuidados.

Inflation en baisse en Argentine.jpg

Source image


Alors que depuis le début de l’année, fait exceptionnel, les cabinets privés parvenaient approximativement aux mêmes chiffres que l’INDEC, sur le mois de mars un nouveau décalage est apparu. Pour ces experts, l’inflation aurait été de 3,3% ce qui porterait l’inflation trimestrielle aux alentours de 12,6%.

Les cabinets privés dénoncent notamment l’opacité du nouvel indice de prix défini par l’INDEC.

Le pouvoir d’achat des Argentins, vraiment en baisse

Malgré les augmentations de salaire récemment négociées dans le cadre des négociations paritaires, le pouvoir d’achat des Argentins est bien sûr impacté par l’inflation, qui de toute façon va toujours plus vite que les augmentations salariales.

La prochaine mesure du gouvernement qui va toucher directement le portefeuille des citoyens est la suppression des subventions sur l’eau et le gaz. Selon les cas, l’augmentation de la facture pourra atteindre 500%, rien que ça (rappelons encore une fois que ces factures étaient jusqu’ici très basses).

logo falabella long.jpgAutre donnée intéressante publiée récemment : l’indice Falabella, du nom de la chaîne de grands magasins chiliens. La chaîne est présente dans plusieurs pays d’Amérique latine : le Chili bien sûr, l’Argentine, le Pérou et la Colombie.

Or si l’on compare les prix sur de nombreux biens, il ressort que les Argentins doivent débourser beaucoup plus que leurs voisins latino-américains (en équivalent dollars). Parmi les exemples cités par la revue online Iprofesional :

- La Xbox 360 coûte 200$ au Chili ; 450$ en Argentine

- Une TV Samsung HD de 32 pouces vaut 320$ en Colombie ; 690$ en Argentine

- Une cafetière Oster, 183$ au Chili ; 250$ en Argentine

- Des draps 2 pièces de la marque Mica valent 20$ au Pérou ; 44$ en Argentine.

Ces chiffres révèlent notamment le niveau de taxe très élevé pratiqué par l’Argentine sur les produits importés. Dans le cas d’une paire de draps, bien sûr, des productions locales existent à moindre coût, mais pour tout ce qui concerne l’informatique ou l’électroménager, le citoyen argentin n’a qu’une solution : mettre la main à la poche.

 

 

Et c’est son niveau de vie qui en prend un coup.

Les commentaires sont fermés.