UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2014

À Capilla del Monte, la montagne a un prix…

Et pas seulement celui de la sueur. Dans cette petite bourgade de 12 000 habitants située au nord de la province de Cordoba (à quelque 10 heures en voiture de Buenos Aires), la principale attraction touristique est le Cerro Uritorco. On prétend que ce sommet, à près de 2000 mètres d’altitude, serait le terrain de phénomènes surnaturels : l’Uritorco libérerait des énergies particulières pour certains, leur permettant d’entrer contact avec la Nature et d’ouvrir leurs chakras, pour d’autres le massif serait une base extra-terrestre, une ville souterraine serait même située dans ses entrailles. Beaucoup de mythes, beaucoup de légendes, auxquels la majeure partie des visiteurs donnent du crédit.

 

Mais pour entrer en contact avec son moi profond et atteindre la communion avec le cosmos, il faut aussi savoir ouvrir son portefeuille. 130 pesos (+ 50 pesos de parking) : les sœurs Anchorena auraient-elles donc tout compris du business spirituel ? 

uritorco et gemelas.JPG
Cerro Uritorco à gauche et Gemelas à droite

Lire la suite

20/10/2014

Chequeado.com, pour faire avancer la transparence et l’intelligence publique

C’est une initiative vraiment intéressante, alors saluons-la comme il se doit !

Analyser les discours des hommes politiques, des économistes ou de toute personnalité publique et évaluer son niveau de véracité, tel est l’objectif de chequeado.com, créé par la Fondation La Voz Publica.

In fine, chequeado.com souhaite réduire « l’impunité intellectuelle » des personnages publics et ainsi améliorer significativement le niveau de connaissance et de compréhension des citoyens.

 

Vaste programme !

logo chequeado.gif

Lire la suite

14/10/2014

La parabole de l'Argentine

Je partage avec vous un article de The Economist exhumé des notes que je conserve pour le blog. Cet article est sur certains points très juste, mais également totalement biaisé par une vision très libérale… et anglaise. Tout ce qu’un journal anglais écrit de l’Argentine, et d’autant plus quand il écrit pour The Economist, est toujours à prendre avec des pincettes. Certaines formules radicales, tout comme certains clichés, vous feront peut-être franchement rire (jaune ?), d’autres rappellent à l’inverse des vérités certaines sur l’évolution du pays. Attention, article polémique... A vos commentaires !

parabole argentine,juan peron,harrods argentine,déclin argentine,corruption,ressources naturelles,exportations



Article original (15 février 2014)
Traduction : Isabelle Laumonier

Lire la suite