UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2012

The Artist et son actrice argentine...

The Artist - Jean Dujardin - Bérénice Béjo.jpegSi le film de Michel Hazanavicius, The Artist, remporte ce soir l'oscar du meilleur film, l'Argentine pourra un peu s'en enorgueillir !

En effet, Bérénice Béjo, l'actrice principale du film possède la double nationalité. Elle est née en 1976 à Buenos Aires, que ses parents ont fui 3 ans plus tard durant la dictature militaire.

23/02/2012

L'Argentine sous le trait de Pénélope Bagieu

Argentine-Pénélope Bagieu.JPGPénélope Bagieu, auteur de BD désormais cultes (Ma vie est tout à fait fascinante; Joséphine), était en vacances en Argentine, il y a peu. Elle a croqué le pays et ses habitants sous sa délicieuse plume.

Drôles et percutantes, ses planches sur la "bouffe", Buenos Aires, et la découverte du pays, en raviront plus d'un !

 

(dessin extrait de la plance L'Argentine#1)

Sécheresse d'Iphone en Argentine !

Protectionnisme, IphoneC'est le Wall Street Journal qui utilise l'expression. La sécheresse en question est le résultat de la politique ultra-protectionniste pratiquée par le gouvernement. L'Iphone n'étant pas produit en Argentine, il n'y sera pas vendu !

Si Blackberry s'est pliée aux règles du jeu en installant une usine en Terre de Feu, Apple ne souhaite pas franchir ce pas.

 

Comme nous le soulignions déjà dans un précédent article, c'est bien le consommateur argentin qui in fine fait les frais des mesures visant à équilibrer la balance commerciale argentine.

22/02/2012

Dramatique accident de train à la station Once de Buenos Aires

La gare de Once n’en a donc pas fini avec les tragédies. Située en plein centre-ville de Buenos Aires, elle avait été en 2004 sous le feu des projecteurs, après un terrible incendie dans la boîte de nuit Cromañon, installée dans un local contigu à la gare.  194 personnes avaient péri la veille de la Saint-Sylvestre.

tren-linea-sarmiento.jpgCe matin, c’est en pleine heure de pointe, qu’un train entrant en gare a semble-t-il connu une défaillance au niveau de son système de freins. Le train de la ligne Sarmiento qui reliait la ville de Moreno (banlieue ouest de Buenos Aires) au centre de la capitale, a donc fini sa course contre l’un des quais de la station, tous les wagons venant ensuite s’encastrer les uns dans les autres. A l’heure actuelle 49 morts et plus de 600 blessés sont à déplorer, ce qui fait de cet accident ferroviaire le 2e le plus grave de l’histoire du pays.

Ce dramatique accident en plein coeur de Buenos Aires survient à peine quelques mois après une collision entre un bus et un train, à l’un des passages à niveau de la capitale. L’accident avait fait 11 morts et 200 blessés.

Les transports ferroviaires argentins sont marqués par un niveau de vétusté très élevé, une maintenance des voies questionnable, et une absence manifeste de travaux d’ampleur pour sécuriser les passages des trains dans les villes.

Alors qu’au tournant du XXe s., l’Argentine était le pays d’Amérique du Sud le plus avancé en matière de développement ferroviaire, peu à peu le train a été délaissé au profit des omnipuissants colectivos et micros (bus de ville ou longue distance). Le dramatique accident de ce matin va-t-il enfin faire avancer la réflexion sur ces infrastructures, essentielles pour des milliers et des milliers de porteños ?

 

>> L'accident de train de Once dans la presse argentine :
Pagina 12
La Razon
Clarin

10/02/2012

Malouines, l’Argentine ne désarme pas

Dans un précédent post, nous faisions état du regain de tensions visible dès 2011, entre l’Argentine et le Royaume-Uni, au sujet des Malouines (Falklands). Le sujet n’a depuis cessé d’occuper le devant de la scène.
Après avoir convaincu ses partenaires du Mercosur d’empêcher l’accès de leurs ports aux bateaux battant pavillons « Falklands », l’Argentine chercherait à bloquer l’unique vol qui relie chaque semaine les Malouines au continent. Le vol est opéré par LAN et assure la liaison Punta Arenas (Chili) – Port Stanley (Malouines), en passant par l’espace aérien argentin.

Le « blocus commercial », imposé du fait de l’impossibilité pour les bateaux d’effectuer l’aller-retour entre les îles et la côte atlantique, limite déjà l’approvisionnement pour certaines denrées. Si, de fait, le vol de LAN devenu l’unique accès au continent est désormais coupé, la situation pourrait très rapidement devenir compliquée pour les habitants des Malouines.

blocus économique,malouines,argentine,falklands,militarisation,conflit,hms dauntlessAlors que cette année coïncide avec le 30e anniversaire de la guerre, Cristina Fernandez de Kirchner fait des Malouines un sujet brûlant… et feu de tout bois ! L’annonce concernant le vol de LAN est intervenue suite à l’envoi par la marine anglaise d’un de ses bateaux de guerre les plus modernes, le HMS Dauntless (photo), dans les eaux territoriales des Falklands. La présidente argentine a très fermement condamné la présence de ce navire militaire, ce à quoi le gouvernement Cameron a répondu que le HMS Dauntless était dans l’Atlantique Sud pour 6 semaines, dans le cadre d’exercices prévus depuis des mois. L’arrivée de ce navire, à bord duquel se trouve le Prince William, était en effet connu depuis le dernier trimestre 2011.

Il y a fort à parier que le gouvernement Kirchner va continuer d’intensifier ses prises de position diplomatiques en faveur des Malouines dans les semaines à venir. Le conflit avait été déclenché le  2 avril 1982 ; le 2 avril 2012 pourrait donc être le point d’orgue de la campagne kirchnériste.

 

Et pendant ce temps-là, comment va l’économie argentine ? Protectionnisme et contrôle des devises renforcés, baisse drastique des subventions publiques, inflation permanente…

En savoir plus :
-    Les Malouines souffrent déjà du blocus commercial (La Nación)
-    Londres craint le blocus économique argentin aux Malouines (RPP, Pérou)
-    [CFK] Aux Nations-Unies contre la militarisation des Iles (Pagina 12)

09/02/2012

Un poète au paradis : Adieu Spinetta !


Luis Alberto Spinetta.jpgL’Argentine a de grands poètes, et certains sont des rockers !
L’un deux, Luis Alberto Spinetta, véritable légende du rock argentin, s’en est allé hier.
El Flaco (le maigre), comme il est surnommé ici, laisse d’innombrables tubes aux Argentins qui, depuis ce matin, se sentent un peu orphelins.

 

**

 

 

Asilo en tu corazon
(Luis Alberto Spinetta)


Un rumor adormece toda marea en mí
y a la vez yo te grito sin poderte gritar
mientras tanto alguien nos prejuzga
sin ninguna razón
piedra sobre piedra, nada importa ya.

Oh! mi amor yo te choco debilmente
bajo un sol de mañana desesperada
y me veo partir
soy un barco que se hace a la mar
y en todo retorno un cambio nacerá.

Y en tu nombre
yo brindo en la nada vestido de gris
en tu nombre
me quito las llamas de un cuerpo que fuí
en tu nombre
habrá que seguir y seguir y seguir
y seguir pidiendo por siempre
un asilo en tu corazón.

Sólo amar
sólo amar hasta perder la noción
y así doblar
por esta esquina que confluye hacia el sur
que es como un espejo
espejo que marcó las lágrimas de hoy
y en todo retorno un cambio nacerá.

Y en tu nombre
yo brindo en la nada vestido de gris
en tu nombre
me quito las llamas de un cuerpo que fuí
en tu nombre
habrá que seguir y seguir y seguir
y seguir pidiendo por siempre
un asilo en tu corazón.