UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2015

Marcelo Tinelli et les présidentiables argentins

Impossible de vivre en Argentine sans connaître Marcelo Tinelli. Cet animateur TV vedette, mélange de Patrick Sébastien – pour la popularité-, de Michel Drucker – pour la longévité-, mais avec le souffle rock argentin en plus ! fait les beaux jours du canal Trece et captive les audiences, aussi bien dans ses programmes que dans les tabloïds.

Lundi dernier, il rouvrait son émission à succès « Showmatch » après 5 mois d’absence. Un show à plusieurs millions de pesos, avec 800 danseurs dans une ouverture spectaculaire, des stars locales en veux-tu, en voilà, et surtout la présence des 3 plus sérieux candidats à l’élection présidentielle de 2015.


Tinelli, un monument de la télévision argentine

 

Tinelli animateur TV argentine.jpg

 

Né en 1960, Marcelo Tinelli a connu une enfance assez difficile suite au décès prématuré de son père. Tinelle n’a alors que 11 ans ; pour subvenir aux besoins de sa famille, il commence à travailler très jeune. Sa passion pour le football l’emmène rapidement jusqu’au studio d’une radio locale, où il chronique les matchs des équipes du coin. Peu à peu, il se fait une place comme journaliste sportif dans différents médias.

Extrait de Vidéomatch

 

En 1990, il devient l’animateur de l’émission Vidéomatch, consacrée aux actus sportives. Après des débuts peu concluants, le programme évolue vers un ton plus humoristique et se convertit alors en vrai succès d’audience. C’est le début d’une carrière phénoménale. Depuis 1990, Tinelli n’a presque jamais quitté le petit écran ; il est surtout devenu l’animateur préféré des Argentins, avec des émissions s’orientant vers le divertissement, telles que « Bailando por un sueño » ou « Showmatch ».

 

1er émission 2015 et défilé des présidentiables argentins

Le retour à l’antenne de Showmatch, le lundi 11 mai, était attendu par tous les Argentins… il faut dire que la publicité faite autour était digne d’un événement international ! Les spéculations allaient bon train sur la présence de tels ou tels participants et sur les « surprises » préparées par Tinelli. Il était évident que l’émission allait connaître un taux d’audience faramineux.

Une telle aubaine ne pouvait pas être manquée par les candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2015 ! En Argentine, comme désormais un peu partout, règne réellement la politique-spectacle. Daniel Scioli, Mauricio Macri et Sergio Massa se sont succédé, accompagnés par leur épouse, rivalisant de cool-attitude et de buena onda. De programme politique, il n’a bien sûr pas vraiment été question, le lieu ne s’y prêtait pas.

 

trois candidats présidentiels chez tinelli.jpg
Source : TN

 

Il fallait là gagner des votes par le divertissement : se montrer beau, bien accompagné !, drôle et décontracté. Car c’est là, semble-t-il l’une des nouvelles règles du jeu politique ; les idées, quant à elles, sont reléguées, on ne sait pas bien où…

Difficile de dire si l’un des trois candidats a tiré son épingle du jeu… mais une chose est sûre, l’audimat était bel et bien au rendez-vous : à minuit, l’émission rassemblait près de 40% des téléspectateurs argentins !

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.