UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2013

Cristina Kirchner au chevet de Chavez

Cristina Kirchner était aujourd’hui à Cuba pour rendre visite au président vénézuélien, qui a subi une nouvelle opération le 11 décembre. Atteint d’un cancer depuis 2011, Hugo Chavez est pour quatrième fois hospitalisé à l’hôpital militaire de la Havanne.

Réélu le 7 octobre 2012 (il est au pouvoir depuis 1999), Hugo Chavez devait prêter serment le 10 janvier devant l’assemblée. Son état de santé, visiblement préoccupant, ne lui a pas permis d’assurer le déplacement.

CFK et Chavez.jpg

En Amérique latine, ses soutiens se mobilisent et souhaitent ainsi démontrer à l’opposition vénézuelienne que Chavez n’est pas encore enterré. Evo Morales (Bolivie) et Pepe Mujica (Uruguay) se sont rendus à Caracas pour rappeler leur soutien inconditionnel au leader de gauche. L’intention de Cristina en se rendant à Cuba était bien la même.

Il faut dire que le pouvoir de Chavez est d’ores et déjà remis en cause, la constitution n’étant selon les opposants pas respectée. Celle-ci prévoit en effet que le président soit sur le territoire vénézuélien au moment de prêter serment. En tout état de cause, si l’absence de Chavez venait à se prolonger, de nouvelles élections seraient très prochainement organisées… si tant est que les institutions fonctionnent. Chavez avait de son côté fait savoir que s’il ne parvenait pas à vaincre son cáncer, il invitait les Vénézuéliens à élire comme nouveau président, l’actuel vice-président Nicolas Maduro.

CFK s’envolera quant à elle dans la foulée pour une “tournée commerciale” qui la conduira aux Emirats Arabes Unis, au Vietnam et en Indonésie. Objectif : vendre, vendre coûte que coûte, la balance commerciale argentine en a besoin, et au passage négocier pour un peu de pétrole…

Photo : Cristina Kirchner et Hugo Chavez 

Les commentaires sont fermés.