UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2012

2 avril 2012 : il y a 30 ans, la guerre des Malouines

9 de julio.JPG
Voilà près de 6 mois que le sujet des Malouines est constamment présent dans l’agenda de Cristina Kirchner. Et pourtant aujourd’hui, date anniversaire du début de la guerre, à Buenos Aires, c’est le calme plat.

L’avenue 9 de Julio est encore encombrée des gradins et des barrières installées pour la course de Grand Tourisme qui a eu lieu deux jours plus tôt. Des pneux sont amoncelés devant la Casa Rosada. Et les drapeaux qui flottent au-dessus de l’avenue de mai célèbrent juste le retour d'une grande compétition automobilie dans les rues porteñas.


soberania.JPGFinalement, ce sont encore les murs et les journaux qui parlent le plus des îles du Sud-Atlantique. Comme toujours, des affiches réclamant la souveraineté de l’Argentine sur les Malouines sont présentes ici et là. La « perle perdue »fait la Une de tous les quotidiens (mais depuis combien de semaines déjà ?). En passant devant un bar, j’aperçois Cristina sur un écran de télévision, mais la salle est vide. 

 

croix des vétérans.JPGIl n’y a que sur la place de Mai que les Vétérans non-reconnus de la guerre continue de crier injustice. Ils ont installé sur une des pelouses des croix pour leurs compagnons tombés au combat. Quelques passants  viennent discuter avec eux. Mais aujourd’hui les plus nombreux sur la place de mai sont bel et bien les pigeons.

 

 

 

Face à la Casa Rosada, un panneau en anglais vient toutefois rappeler que l’Argentine reste aux abois.

 

message en anglais.JPG

 

mavinas - siempre fueron argentinas.JPG