UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2013

Soda Stereo, un groupe mythique de rock national

Nouveau chapitre consacré à la musique argentine.

[edit : 04/09/2014. Après 4 années dans le coma, le chanteur de Soda Stereo, Gustavo Cerati est décédé d'un arrêt respiratoire aujourd'hui]

L’actualité du jour nous invite à parler d’un groupe argentin légendaire formé en 1982, Soda Stéréo. En effet, voici exactement 3 ans que le chanteur et co-fondateur de ce groupe, Gustavo Cerati, se retrouve dans le coma suite à un AVC. Mais laissons d’ores et déjà le prétexte (peu allègre) pour nous consacrer au vrai sujet : l’histoire de Soda stéréo et le particularisme du rock national.

 

On a déjà évoqué ici quelques styles musicaux propres à l’Argentine, le tango bien sûr avec Jacinto Chiclana et le cuarteto de l’idole Rodrigo. Mais l’Argentine est aussi, et c’est bien connu un pays définitivement « rockero ».

Si l’on parle de rock national, c’est parce que le rock argentin est un mouvement musical à part entière, distinct du rock nord-américain ou européen, et qu’il constitue par ailleurs une vraie singularité dans le paysage musical latino-américain.

Au tournant des années 70-80, on voit émerger en Argentine de nombreux groupes de rock, souvent influencés par quelques grands groupes anglo-saxons. Leur particularité vient aussi de leur engagement politique souvent fort. Ces groupes apparaissent dans un contexte de dictature militaire. Les jeunes Argentins, en cette période de répression et d’oppression, vont vite s’identifier avec quelques chanteurs et groupes qui à travers leur musique symbolisent une forme de rébellion envers le pouvoir autoritaire : ils offrent dans leur musique énergique, leurs textes engagés, un véritable exutoire pour la jeunesse. Les premières idoles de cette époque sont Charly Garcia et sa bande Sui Generis ou encore Spinetta.

Au moment où la dictature s’achève en 1982, de nombreux groupes voient le jour, suivant l’élan impulsé par les groupes pionniers de la deuxième moitié des années 70. C’est ainsi que Soda Stereo voit le jour.

Composé de Gustavo Cerati, Zeta Bosio et Charly Alberti, le groupe peu à peu s’affirme sur la scène argentine, avec une signature musicale propre et des vidéos-clips innovants (un point important dans leur succès). En l’espace de 5 ans, Soda Stereo réalise une vraie prouesse : devenir le premier groupe de rock argentin à s’imposer dans tous les pays d’Amérique latine. De fait, avec Soda Stereo, on voit l’émergence internationale du rock en espagnol.

En l’espace de 15 ans, entre 1982 et 1997, année de sa dissolution, Soda Stereo a vendu plus de 13 millions d’albums.