UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2014

Buenos Aires vue par les Porteños

Nous inaugurons une nouvelle rubrique d’entretiens entièrement consacrée à la perception qu’ont les Porteños de Buenos Aires. Porteño de naissance ou d’adoption, chacun porte sur la ville un regard propre lié à son expérience personnelle. Avec cette rubrique, nous souhaitons battre en brèche certains clichés et faire connaître les 1000 visages de cette ville fascinante et complexe. Bienvenue à Buenos Aires !

Maria Susana nous ouvre aujourd’hui ses portes …

Buenos Aires - Le tango mais pas seulement.JPG
Buenos Aires : le Tango mais pas seulement !

Photo : Isabelle Laumonier


Maria Susana-entretien Chroniques.jpg

Maria Susana a 43 ans ; elle est argentine.

Depuis combien d’années vis-tu à Buenos Aires ?

J’y vis depuis maintenant 11 ans ; je m’y suis installée en 2003.

 

 

Quelles sont les caractéristiques de la vie à Buenos Aires qui te plaisent le plus ?

Ce que j’aime à Buenos Aires…

  • Le changement perpétuel, car c´est une ville qui ne s´arrête pas.

Promenez-vous et vous verrez toujours des chantiers en cours, des bâtiments en construction… On peut même saluer les efforts qui sont faits pour améliorer la circulation toujours chaotique, caractéristique des grandes villes sud-américaines.
Le changement se voit aussi dans les espaces publics, où il y a toujours  de nouvelles sculptures, des expositions temporaires, des événements en cours…

  • Les opportunités au niveau académique : dans mon cas, la possibilité d’accéder à quelques bons cours de ma profession (Maria Susana est médecin)

  • L´influence des différents courants d’immigration dans l´architecture : le quartier de Recoleta étant plus Francais, Plaza de Mayo et San Telmo plus espagnol, quelques endroits de Belgrano R et Caballito plus Anglais...

  • L´architecture moderne qui se développe

  • La variété de l’offre musicale, théâtrale et cinématographique et l´existence de bonnes librairies-café.


Et celles qui te plaisent le moins ?

Les choses qui ne me plaisent pas du tout à Buenos Aires sont le bruit presque insupportable dans des carrefours pas toujours si noirs de monde pour le justifier, le bruit des klaxons, des autobus, l´habitude des gens de crier au lieu de parler  -même si je ne suis pas  l´exception!

La faible conscience de l´environnement au moment de décider la planification des nouveaux édifices au lieu de créer des espaces verts me semble aussi problématique, et finalement le manque de respect envers les piétons est particulièrement désagréable !


Noche porteña/ Buenos Aires by night… 
Comment décrirais-tu en 3 mots la nuit à Buenos Aires ?


A Buenos Aires, la nuit n’est pas toujours faite pour dormir... je la décrirais comme variée, imprévue et surprenante. On n´a pas tous les jours les feux d´artifice façon Disney, mais la nuit à BA recèle plein d’autres magies !


3 lieux de la nuit porteña qui t’enchantent ?

Mes nuits idéales à Buenos Aires ressemblent à ça :

  • écouter du bon jazz tout en dînant, au Notorious ;
  • marcher près de l´eau à Puerto Madero et traverser le Pont de la Femme, avant d’aller dîner à Cabaña Las Lilas ;

Puerto Madero de nuit.jpg

  • et enfin regarder l´Église du Pilar à Recoleta un vendredi ou samedi avant une cérémonie de mariage et aller dîner au BA Design.

Ton lieu préféré à Buenos Aires (de jour ou de nuit !)

Mon quartier préféré c´est Belgrano ; rien de tel qu’une ballade dans ce quartier et finir par un thé au salon de thé Tea Connection.


En dehors de Buenos Aires, dans quelle ville d’Argentine ou du Monde, voudrais-tu vivre ?


Tout simplement la ville où je suis née : La Plata. Mais je pense que je ne serais pas malheureuse non plus à Paris ou en Scandinavie !


[1000 mercis à Maria Susana pour cette contribution inaugurale!]

 

Les commentaires sont fermés.