UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2013

Martha Argerich, le piano en suspens

Retour en musique… L’auteur du blog s’était absenteé pour quelques mois en France et reprend doucement le pouls argentin !

**

Génie du piano, interprète hors-norme, femme de caractère… les qualificatifs ne manquent pas pour designer Martha Argerich. Celle qui dès l’âge de 3 ans impressionnait son monde en jouant au piano des airs entendus une fois, qui s’imposa à l’adolescence comme l’une des pianistes les plus précoces de l’histoire, qui sut éblouir les plus prestigieuses salles de concert, celle-là même est aussi une femme de mystères et d’impulsions sans compromis, capable d’annuler des concerts au dernier instant ou d’interrompre brutalement sa carrière, quand sa carrière (ou sa vie) ne la satisfait pas.

Oiseau nocturne, à la vie intérieure sans doute pleine de détours, de chemins, de contre-allées et autres fugues,  Martha Argerich se confie peu. Ce qu’elle nous laisse avant tout, c’est sa musique.

Voici ici la partita n°2 de Bach, magistralement interprétée par Argerich :

 

 

Les plus curieux auront sans doute à cœur de se plonger dans deux œuvres qui leur permettront de mieux déchiffrer l’identité de la pianiste argentine :

 

Et pour une première découverte, l’interview de Martha Argerich par Bellamy, sur pianiste.fr, donne déjà le ton !

Les commentaires sont fermés.