UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2011

Droit à l'avortement en Argentine : une avancée

Hier, une commission du Congrès argentin a voté en faveur d’un projet de campagne qui crucial pour la vie des femmes : le droit à l’avortement légal, sûr et gratuit (pour les 12 premières semaines de grossesse).

Mesa-de-militantes-630x280.jpgLa Commission de législation pénale en approuvant ce projet vient de donner un immense espoir aux ONG qui soutiennent cette initiative… et de soulever l’ire des mouvements « pro-life ».

Il s’agit d’un premier vote qui devra être validé par deux autres commissions. Le résultat définitif ne sera pas connu avant 2012.

 

> Lire l’article de Pagina 12 sur ce sujet

> Consulter le site de la Campagne pour l’avortement légal, sûr et gratuit 

 

La situation en matière d’avortement en Amérique latine est particulièrement dramatique. Il n’est légal dans aucun pays (exceptions faites de Cuba, Puerto Rico et la ville de Mexico) et il est toléré dans quelques-uns sous des conditions médicales spécifiques (concernant notamment la santé psychique de la femme).

D’après une étude de l’IRD de 2008, qui reprend des estimations de l'Organisation mondiale de la Santé, « environ quatre millions d'avortement à risque, c'est-à-dire dans des conditions d'hygiène et de sécurité insuffisantes, se produisent chaque année en Amérique latine »

Dans certains pays d’Amérique latine, tel que le Chili, le droit à l’avortement qui avait été acquis, a été annulé. Il faut y voir l’influence croissante des Eglises sur le continent latino-américain, en particulier des Evangélistes très actifs et totalement opposés à l’avortement.

> Tableau présentant la situation du droit à l’avortement dans le monde :
http://www.svss-uspda.ch/fr/facts/mondial-liste.htm

> Institut Guttmacher : de très nombreux articles sur les conséquences des avortements illégaux