UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2015

Films argentins pour week-end pluvieux à Buenos Aires !

Le printemps tarde décidément à venir… et ce week-end prolongé et pluvieux se révèle idéal pour des après-midis maté-medialunas ! Je vous propose donc une petite sélection de cinéma argentin, disponible sur YouTube. Amateurs de ciné, sachez que de nombreux films argentins sont accessibles en version complète sur le fameux réseau dédié aux vidéos, alors faites-vous plaisir ! 5 idées, 5 genres… à vous de voir !

film-argentin-cuandolosduendes_.jpg

 

 


  • Et si pour commencer, on se plongeait dans le passé ? La délicieuse comédie de Luis Sandrini « Cuando los duendes cazan perdices », sortie en 1955, nous fait revivre le Buenos Aires d’autrefois… On y constate notamment que Boca était déjà sur toutes les lèvres ! Une façon de redécouvrir la capitale argentine en noir et blanc.

 

  • Faisons un grand saut pour arriver directement en 1985, date majeure pour le ciné argentin. Sort en effet le film « La historia oficial » (Luis Puenzo) évoque la dictature militaire et les bébés volés… une œuvre magistrale qui sera couronnée de l’oscar du meilleur film étranger (une grande première pour un film argentin).

film-argentin-la historia oficial.jpg

 

  • La même année, et dans un tout autre registre, sort un film qui deviendra bientôt une comédie culte : « Esperando la carroza », d’Alejandro Doria. Tous les Argentins l’ont un jour ou l’autre vu, et citent volontiers quelques-unes des répliques inoubliables du film, en particulier celle célébrissime sur les empanadas.

 

 

  • Celui qui a défrayé la chronique cinéphile en 2014 avec son excellent Relatos salvajes n’en était pas à son coup d’essai. Le réalisateur Damian Szifron avait déjà connu un beau succès dès 2005 avec sa comédie policière « Tiempo de valientes ».

film-argentin-Tiempo_de_valientes-184418063-large.jpg

 

  • Dernière proposition, sombre mais impressionnante, « Leonera » de Pablo Trapero. Le film de 2008 suit les pas de Julia, emprisonnée pour meurtre, alors qu’elle est enceinte. Les conditions de vie en détention des mères y sont évoquées avec un réalisme frappant, et l’évolution de Julia bouleversante.

 

Les commentaires sont fermés.