UA-113291533-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2013

La vie est suspendue à un fil...

Brenda Angiel -s.JPG

Dans les choréographies de Brenda Angiel, la place de l'homme est rarement au sol. Il évolue de préférence sur les murs ou dans les airs, et quand il touche le sol, ce n'est que pour mieux rebondir. Ou pour accompagner dans un pas de deux-à-deux à la fois léger et puissant, un(e) partenaire qui fait le lien entre lui et le ciel.

Brenda Angiel choréographie.JPG


Jeudi dernier dans le cadre du festival "Verano en la ciudad", l'amphithéâtre Peron du Parque Centenario s'est rempli, de spectateurs et d'élans enthousiastes. Des mises en scène où la vidéo avait le beau rôle démultipliaient les danseurs ou leur offraient un espace de jeu coloré.
Les corps comme des pendules.


Lâchons du lest, prenons notre envol !

Brenda Angiel compagnie.JPG


C'était sans doute là le dernier spectacle dans un Parque centenario sans grilles extérieures. Il va falloir que la liberté se réinvente dans d'autres lieux. Avec la danse aérienne de la compagnie Brenda Angiel, on se prend au doux rêve d'avoir des ailes...
et de regagner une liberté parfois mise à mal.

Brenda Angiel - festival verano.JPG

******

Brenda Angiel - corps démultipliés.JPG

Photos : Isabelle Laumonier


 

Commentaires

Ca avait l'air ... "aérien" comme spectacle, toute en légèreté...

Écrit par : Guillaume | 06/02/2013

Les commentaires sont fermés.